Paupières et regard

L’intervention des paupières:

Elle consiste à supprimer l’excès de la peau palpébrale et très souvent, à retirer les hernies graisseuses, responsables des « poches » au niveau des paupières inférieures et des gonflements de l’angle interne de la paupière supérieure alourdissant le regard.

Cette chirurgie exige la plus grande rigueur. Tout le savoir faire du chirurgien consiste à « rajeunir » le regard sans prendre le risque de le changer : savoir éviter les paupières trop courtes, « l’ œil creux » particulièrement inesthétiques.
 

Philosophie du chirurgien :

L’importance du regard, par la richesse de communication et des sentiments qu’il véhicule, est primordial dans notre relation avec les autres. Son vieillissement progressif au fil du temps, entraine un relâchement et une chute des paupières, responsables d’une impression de fatigue et de tristesse, voire même d’une diminution du champ visuel.
Pour ces raisons la blépharoplastie est souvent la première intervention de « rajeunissement ».
 

Avant l'opération :

Lors de la 1ère consultation un bilan est établi, à la fois esthétique et fonctionnel (mesure de la laxité cutanée, de l’état de la peau, du tonus musculaire, de la présence de hernies graisseuses, d’œdème, de modifications du cadre osseux de l’orbite s’élargissant avec le temps…

Une étude photographique est remise accompagnée :

- d’explications détaillées tant au niveau de l’intervention que des réponses apportées aux questions,
- d’une fiche explicative détaillée
- d’un devis.

Une visite chez l’ophtalmologue est aussi nécessaire.

La blépharoplastie n’est pas prise en charge par la Sécurité Sociale à l’exception de certains cas de blépharochalasis avec amputation du champ visuel, de pathologie avérées, tumeurs des paupières…

Lors de la 2nde consultation, qui est obligatoire (elle fait partie des règles de bonne pratique), vous pourrez compléter votre information et arrêter avec le praticien de la meilleure stratégie à adapter.
 

L'intervention :

La durée est de 1 à 1,5 heures.
Pour les paupières supérieures : la ligne d’incision est tracée au niveau du pli palpébral naturel.
L’incision peut s’étendre au delà de l’angle externe de l’œil pour aider à corriger la patte d’oie.
Pour les paupières inférieures : lorsqu’il y a un excès cutané, la ligne d’incision passe en dessous du bord ciliaire. Sans excédent cutané, la voie conjonctivale peut être utilisée pour réséquer les hernies graisseuses.
 

L'anesthésie :

Ces interventions se réalisent de préférence sous anesthésie locale avec neuroleptanalgésie, rarement sous anesthésie générale.

Le séjour en clinique est de quelques heures.
 

Après l'intervention :

​Des bleus et un léger gonflement sont habituels. Ils s’estompent progressivement en 8 à 10 jours.
Il n’y a pas de douleur à proprement parler mais un inconfort avec larmoiements et vision floue. L’importance et la durée de ces désagréments sont très variables d’un individu à l’autre.
Le maquillage : des hématomes est possible dès le lendemain de l’intervention, celui des incisions 24 heures après le retrait des sutures.
Les fils sont enlevés entre le 3ème et le 7ème jour.
Eviction sociale : 8 à 10 jours
 

Le résultat :

Les cicatrices sont rosées durant les premières semaines, elles s’estomperont progressivement. Le résultat est stabilisé après plusieurs mois mais le résultat est visible au bout de 2 ou 3 mois.

L’éclat du regard retrouvé retentit, inévitablement, sur le comportement du patient qui retrouve plus d’assurance.

 

Pour en savoir plus sur les différentes applications : PAUPIÈRES ET DU REGARD,
veuillez prendre contact avec le Docteur Corniglion en son cabinet de Lyon.

Il se fera un plaisir de vous informer des différentes possibilités adaptées à votre morphologie.

Lors de votre rendez-vous au cabinet, vous pourrez demander à consulter les résultats de certaines de nos interventions