Injection au point G à Lyon - médecine esthétique | Dr Corniglion

Médecine esthétique

INJECTIONS DU POINT G

Accueil » Médecine Esthétique » Le corps » INJECTIONS DU POINT G

INJECTIONS DU POINT G

Anatomie du point G/Sensibilité :

Le point G ainsi nommé en hommage à son découvreur le Docteur Grafenberg ; il a été mis en évidence à la fin de la dernière guerre mondiale. Ce point se situe 2 à 4 centimètres (parfois plus) après l’entrée du vagin, à sa face antérieure. On peut le repérer car, à cet endroit la muqueuse est plus épaisse, légèrement granitée, voire rugueuse.
La stimulation de cette zone entraine un afflux de sang et la muqueuse se gonfle. A la stimulation, certaines femmes notent une envie d’uriner.
Le point G est parfois appelé prostate féminine.
Des études ont montré que plusieurs zones pouvaient procurer du plaisir à la femme : notamment le clitoris, le point G, la paroi postérieure du vagin, le fond du vagin.

La sensibilité du point G varie selon la femme :

Elle est susceptible de se développer progressivement.

Elle peut aussi s’affaiblir du fait :

  • d’étirement, d’élargissement après les accouchements par voie basse, de multiparité, d’épisiotomie, de déchirement,
  • de troubles hormonaux,
  • de facteurs psychologiques,
  • de lassitude,
  • du vieillissement.

Elle peut disparaître totalement.

But des injections du point G :

Palier à la baisse du plaisir et parfois raviver le désir.
Le but est de créer une amplification de la zone érogène en augmentant son volume.
On pratique de façon habituelle des injections d’acide Hyaluronique. L’acide hyaluronique permet d’augmenter le volume du « point G » et une réhydratation des tissus.

L’intervention :

L’intervention d’une durée de 30 minutes se pratique en ambulatoire, sous anesthésie locale.
Elle consiste à injecter de 2 à 3 ml d’acide hyaluronique au niveau de la paroi antérieure du vagin.
Il est normal d’observer dans les suites un petit saignement, parfois une douleur locale voire une réaction inflammatoire.
Les rapports sexuels sont possibles 48 heures plus tard.

Le résultat :

Se maintient 6 à 9 mois, il peut être renouvelé.
Les nombreux facteurs à l’origine de la perte de la sensibilité ne peuvent être tous traités par l’injection du point G, mais, celle ci, peut permettre de retrouver, d’amplifier ou de prendre conscience de la spécificité sensitive de cette zone.

Pour en savoir plus sur les différentes applications : CHIRURGIE INTIME CHEZ LA FEMME,
veuillez prendre contact avec le Docteur Corniglion en son cabinet de Lyon.
Il se fera un plaisir de vous informer des différentes possibilités adaptées à votre morphologie.

Votre avis compte : qu'avez vous pensé de cet article ?

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars

1 votes
Moyennes : 5,00 sur 5
Loading...